Sicca Jazz 2018 du 15 au 21 mars

mercredi / 01.03

Pour la quatrième année consécutive, les montagnes du nord-ouest vont vibrer au rythme du jazz. Le « Tunisia Siccaveneria international Jazz Festival » communément connu par Sicca Jazz  aura lieu cette année du 15 au 21 mars 2018 sous le slogan de  » The road to Jugurtha  » (La route pour Jugurtha), la grande mesa se plaçant comme étant la destination attractive de la région pour cette 4ème édition du festival.

Parmi les moment forts, la caravane artistique qui prendra lieu dans plusieurs délégations du Kef : Tejerouine, Kalaat Senan, Dahmani, Sers, Sakiet Sidi Youssef et le Kef centre. Quant aux soirées officielles, elles auront lieu du 17 au 21 à la Kasbah.

En marge du festival, des résidences artistiques, des showcases, des Jam Sessions et un colloque international.

autour de l’intégration de la Table de Jugurtha dans le Patrimoine officiel de l’Unesco seront au programme. Des master classes auront lieu du 17 au 21 Mars au centre culturel Sahbi Mosrati El Kef.

Destinées principalement aux jeunes du Nord-Ouest, ces master classes sont l’occasion pour ces derniers d’aller à la rencontre des artistes invités. De ce partage d’expériences et de connaissances de la musique, naîtra le premier Jazz Club de la ville du Kef.

Depuis 2015, des dizaines d’artistes nationaux et internationaux ont créé l’événement dans la ville du Kef à travers le projet de ce Festival de Jazz unique en son genre. D’Anouar Brahem à Iyeoka, en passant par Paco Sery et Rabih Abou Khalil ou encore Omar El Ouaer, le public venant des quatre coins du pays et même de l’étranger a pu assister à des spectacles, des show cases, des expositions et des master classes dans des lieux aussi prestigieux qu’inattendus.

Cette année, l’équipe du festival renouvelle l’expérience avec un programme dense et varié s’étalant sur une semaine durant le mois de mars, à la Kasbah du Kef, dans les centres culturels ou sur la table de Jugurtha.

Pour cette quatrième édition, « Sicca Jazz 2018  » mettra en valeur la  » SiccaVeneria  » de Tunisie, soit la ville de Vénus, la déesse de la beauté et de l’amour. Ce qui fait de Sicca Jazz non pas un festival de plus, mais un festival à part, ayant pour ambition la mise en valeur d’un patrimoine culturel et immatériel et d’une ville par le biais de l’art et de la musique.

Les soirées réunissent une sélection d’artistes de renom sur la scène nationale et internationale notamment des Pays bas, des USA, de l’Inde, du Maroc, d’Algérie, de Royaume Uni et de la Tunisie. Le public mélomane pourra découvrir les différentes déclinaisons du Jazz par thèmes, du jazz spirituel, de l’Afro Jazz, de la Soul Jazz, de la fusion etc.

En plus des soirées à thèmes et des nouveaux projets artistiques présentés lors de cette session, la programmation du festival se démarquera par la mise en place d’une station artisanale et touristique à la Table de Jugurtha. Du 17 au 24 Mars, et sur le site de la Table de Jugurtha, des activités telles qu’un marché équitable et une exposition de traditions culinaires et du terroir seront programmées.

 

Le programme prévoit également la caravane de concerts nomades. Cette caravane musicale sera organisée dans six délégations du Kef. Dans le but de la décentralisation culturelle, la caravane sillonnera entre autres les maisons de jeunes et centres de culture des délégations de Tejerouine, Kalaat Snene, Sakiat Sidi Youssef, Sers, Dahmani. Du 15 au 19 mars, ce sont des artistes comme Democratoz (Algérie), Junior Tshaka (Suisse) qui partiront à la rencontre du public du grand Kef.

Quant aux résidences artistiques, elles auront lieu du 17 au 21 mars au centre culturel Sahbi Mosrati El Kef. Sous la direction des musiciens tunisiens Omar El Ouaer et Malek Lakhoua, ces résidences seront une occasion pour les artistes d’échanger autour de la musique du Jazz. Cette plateforme produite par Ramzi Jebabli, fondateur et directeur du festival, permettra aux musiciens de tester de nouvelles collaborations musicales entre artistes confirmés et jeunes talents de la région. Les résidences artistiques seront assurées par plusieurs artistes de renommée de la région du Kef à savoir Mondher Jebabli, Abdelrahmen Chikhaoui, Sadek Bouzinou (Algérie) et bien d’autres artistes. Un concert sera donné en clôture le 21 mars pour montrer au public l’aboutissement du travail effectué sur place.

Consulter l’article sur MosaiqueFm